Décès du cinéaste Alain Resnais (01.03.14) [de]

Le réalisateur de « Nuit et Brouillard » , « l’Année dernière à Marienbad » , dont le dernier film « Aimer, boire et chanter » doit sortir en France fin mars, est décédé samedi à Paris à l’âge de 91 ans.

Alain Resnais, qui a fait ses débuts à l’ère de la « Nouvelle vague » et a été considéré avec Agnès Varda ou Chris Marker comme un des maîtres du « Nouveau cinéma » dans les années 60, a su renouveler son cinéma et traverser les époques, avec une filmographie aussi éclectique que prolifique, couronnée par de nombreux prix.

Le cinéaste commence sa carrière à la fin des années 1940 en réalisant des courts et moyens métrages qui sont salués par la critique comme « Nuit et Brouillard » , documentaire sur les camps de concentration nazis, ou « Van Gogh », récompensé par un Oscar en 1950. En 1959, il réalise « Hiroshima mon amour » puis « L’année dernière à Marienbad » en 1961.

Ses derniers films interprétés (et parfois chantés) par sa « bande » de comédiens fétiches, Pierre Arditi, Sabine Azéma, André Dussolier, entre autres, sont des comédies de mœurs légères et douces-amères. La cinémathèque de Vienne lui a consacré plusieurs rétrospectives.

En savoir plus
- Interview réalisé par France culture en octobre 2012

Dernière modification : 03/03/2014

Haut de page