GRIPPE A / H1N1

1/ DISPOSITIF EN AUTRICHE

a/ Dispositif sanitaire de lutte contre la pandémie en Autriche

Les mesures de prévention et de lutte reposent sur le plan autrichien de pandémie grippale « Österreichisher Influenza Pandemie plan », lequel a été mis en œuvre dès les premiers cas de grippe annoncés.

Ce plan prévoit notamment :

- le stockage de médicaments antiviraux, Oseltamivir et Zanamivir, en quantités suffisantes pour traiter la moitié de la population ;
- le stockage d’une grande quantité de masques ;
- la capacité de produire 16 millions de doses de vaccins par des méthodes de production modernes, dans un délai de 10 semaines.

b/ Vaccination de la communauté française d’Autriche

La vaccination contre la grippe A/H1N1 a débuté en Autriche le 27 octobre par le personnel médical et infirmier. Depuis le 9 novembre, le reste de la population peut se faire vacciner dans l’un des
Centres de vaccination en Autriche.
La communauté française résidente peut bénéficier des mêmes dispositions prises pour l’ensemble de la population autrichienne.
Les Français désirant se faire vacciner doivent se munir d’un certificat de résidence et de l’e-card. Deux injections sont pratiquées à 3 semaines d’intervalle. Le coût pour chaque injection est de 4,90 €.

2/ QUESTIONS GENERALES CONCERNANT LA GRIPPE

a/ Le virus de la grippe A/H1N1

- Qu’est ce que la grippe ? Que sont les virus grippaux ?

La grippe est une infection respiratoire aiguë, très contagieuse, due aux virus Influenzae. Les virus grippaux se répartissent entre différents types : A, B et C. Les virus A et B sont à l’origine des épidémies saisonnières mais seul le virus A peut être responsable de pandémies. Le virus C occasionne des cas sporadiques. Les virus grippaux se caractérisent par leurs fréquentes mutations. Cette évolution génétique se fait :

* soit par glissement (« shift ») lors des épidémies saisonnières, * soit par cassure (« drift »). Ce dernier phénomène ne concerne que les virus de type A. Il est responsable de l’apparition de nouveaux virus contre lesquels la population n’est pas protégée et génère des pandémies grippales.

- Quelle est la différence entre la grippe aviaire et la nouvelle grippe A/H1N1 ?

La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection à un virus qui résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire mais qui maintenant se transmet d’homme à homme. Dans l’épidémie actuelle, les virus isolés chez les malades sont des virus qui appartiennent à la famille A(H1N1). Ce nouveau virus est différent du virus A(H1N1) de la grippe saisonnière.

L’Influenza aviaire est une maladie des oiseaux due à des virus grippaux. Les virus aviaires sont de deux types : « faiblement pathogènes » (les oiseaux infectés ne montrant aucun symptôme ou que des symptômes frustes) ou « hautement pathogènes » (qui provoquent une maladie fortement contagieuse et entraînent une mortalité élevée chez les oiseaux infectés). Ces virus peuvent être, de manière exceptionnelle (en cas de contacts étroits, prolongés et répétés avec des secrétions respiratoires ou des déjections d’oiseaux infectés, dans des espaces confinés), à l’origine de contaminations humaines sans transmission interhumaine ultérieure ; on parle alors de grippe aviaire.

- Quelle est la différence entre la grippe saisonnière et la nouvelle grippe A/H1N1 ?

Dans l’épidémie actuelle, il s’agit d’un « nouveau » virus qui se transmet d’homme à homme mais appartient à la famille A(H1N1). Il résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire. Ce virus est cependant différent du virus H1N1 de la grippe saisonnière, virus d’origine humaine qui circule habituellement durant la saison hivernale.

- Qu’est ce que la grippe dite « saisonnière » ?

L’épidémie de grippe saisonnière survient chaque année en France entre les mois de novembre et d’avril. Elle dure en moyenne 9 semaines. Environ 2,5 millions de personnes sont concernées chaque année en France. La mortalité imputable à la grippe saisonnière concerne essentiellement les sujets âgés (plus de 90 % des décès liés à la grippe surviennent chez des personnes de 65 ans et plus). La mortalité de la grippe saisonnière est évaluée à environ 4 000 à 6 000 décès chaque année (Données InVS).

- Quelle est la différence entre une épidémie et une pandémie ?

Une pandémie et une épidémie se définissent toutes deux comme une forte augmentation des cas d’une même maladie à un moment donné. La différence se situe dans l’étendue du phénomène : la pandémie se caractérise par une diffusion géographiquement très étendue à plusieurs ou tous les continents à l’occasion de l’apparition d’un nouveau sous-type de virus résultant d’une modification génétique. Le virus possédant des caractéristiques nouvelles, l’immunité de la population est faible ou nulle. Il peut en résulter un nombre important de cas graves ou de décès.

- Que signifie le terme pandémie grippale ?

Une pandémie grippale est une épidémie caractérisée par une diffusion géographiquement très étendue (plusieurs continents ou monde), à l’occasion de l’apparition d’un nouveau sous-type de virus résultant d’une modification génétique. Le virus possédant des caractéristiques nouvelles, l’immunité de la population est faible ou nulle. Il peut en résulter un nombre important de personnes infectées, voire de cas graves et de décès.
L’apparition d’une pandémie peut résulter d’une recombinaison génétique entre des virus animaux et humains ou de mutations progressives d’un virus animal, permettant une adaptation à l’homme.

Au XXe siècle, on a dénombré trois pandémies grippales. En 1918-1919, la pandémie dite de la "grippe espagnole" (virus A/ H1N1) a touché le monde entier. Les estimations, disponibles sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), indiquent qu’au moins 40 millions de personnes en sont décédées.
Les pandémies suivantes ont été beaucoup moins sévères : en 1957-58, la "grippe asiatique" (virus A/H2N2) et en 1968-69, la "grippe de Hong-Kong" (virus A/H3N2).

- Sommes-nous en présence d’une pandémie de grippe ?

Une pandémie grippale est une épidémie qui sévit au niveau d’une zone géographique très étendue, à l’occasion de l’apparition d’un nouveau sous-type de virus résultant d’une modification génétique majeure. En raison de l’extension mondiale de l’épidémie de grippe à nouveau virus A(H1N1), l’OMS a déclaré le 11 juin 2009 le passage en phase 6 de son plan et confirmé la situation de pandémie mondiale.
Quelle est la différence entre la virulence et la contagiosité d’un virus ? La virulence se définit par la capacité d’un virus ou d’un agent infectieux d’induire une maladie grave.
La contagiosité se définit par la capacité d’un virus ou d’un agent infectieux d’être transmis d’une personne à l’autre.

b/ Les modes de transmission

- Qu’appelle-t-on nouveau virus de la grippe A/H1N1 ?

La nouvelle grippe dite grippe A(H1N1) est une infection par un virus qui résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire, mais qui se transmet maintenant d’homme à homme.
Ce virus est différent du virus H1N1 de grippe saisonnière, virus d’origine humaine qui circule habituellement.

- Comment se propage la nouvelle grippe A/H1N1 ?

Dans le cadre de l’épidémie actuelle, la transmission se fait de la même manière que celle d’une grippe saisonnière :

* par la voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement ou des postillons ;

* par le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main) ;

* par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte).

Quels sont les symptômes de la nouvelle grippe A/H1N1 ?

Les symptômes de la nouvelle grippe A(H1N1) chez l’homme sont, dans la majeure partie des cas, les mêmes que ceux de la grippe saisonnière : fièvre supérieure à 38°C [1].

Une personne malade est contagieuse dès les premiers symptômes et pendant environ 7 jours. Elle doit donc s’isoler et porter un masque anti-projections quand elle est en présence d’une autre personne pendant toute cette période pour éviter de contaminer son entourage.

- Quelle est la période d’incubation de la nouvelle grippe A/H1N1 ?

La période d’incubation peut aller jusqu’à 7 jours.

- Quelles sont les différences entre un cas considéré comme possible, probable ou confirmé de nouvelle grippe A(H1N1) ?

La définition de cas est actualisée sur le site de l’Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr

- Comment se protéger de la nouvelle grippe A/H1N1 ?

La transmission du virus se fait principalement par voie aérienne (par la toux, l’éternuement ou les postillons) mais peut également être manu portée (transmission par les mains et les objets touchés et donc contaminés).

Il faut donc :

• éviter tout contact avec une personne malade ;

• se laver régulièrement les mains au savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique (disponible en pharmacies et grandes surfaces), notamment après avoir toussé ou s’être mouché ;

• se couvrir la bouche et le nez quand on tousse ou éternue avec un mouchoir à usage unique (à jeter dans une poubelle fermée, si possible par un couvercle et équipée d’un sac plastique), ou avec le bras ou la manche ou avec les mains (s’il est possible de se les laver immédiatement après).

- Quels sont les différents types de masques qui permettent de se protéger ?

Il existe deux 2 types de masques :

* Le masque anti-projections (de type chirurgical) est réservé aux personnes malades (à porter dès les premiers symptômes) afin qu’elles évitent de contaminer d’autres personnes/leur entourage (lorsqu’elles toussent, éternuent…). En effet, le virus se transmet par dissémination dans l’air. Le risque de contamination existe à partir d’une proximité, en face à face, de moins d’un mètre d’une personne malade.

* Le masque de protection respiratoire (masque FFP2) est réservé aux professionnels dont le rôle en situation de pandémie serait capital et qui seraient amenés à être en contact régulier et rapproché avec des malades (professionnels de santé, services de secours…). C’est un appareil de protection respiratoire jetable qui protège celui qui le porte contre l’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne.

- Existe-t-il des masques pour les enfants ?

Les autorités sanitaires ont commandé 150 millions de masques pédiatriques anti-projections (de type chirurgical), pour les enfants de 1 an à 12 ans, destinés à être portés par les enfants malades pour protéger leur entourage. Ces masques devraient être disponibles très rapidement (notamment pour les enfants de plus de 5 ans). La morphologie des enfants de plus de 12 ans leur permet de porter un masque anti-projections adulte.

- Faut-il se procurer un masque ?

Compte tenu de la situation actuelle, il n’est pas recommandé aux personnes non malades de se procurer un masque. Les masques anti-projections du stock constitué par l’Etat sont réservés aux personnes malades et leur sont délivrés gratuitement en pharmacie sur prescription médicale. Les masques anti-projections doivent être portés dès les premiers symptômes pour protéger l’entourage de la personne malade.

Seules quelques professions, en contact direct et prolongé avec le public, et présentant donc un risque direct d’exposition et de contamination, sont susceptibles de faire l’acquisition d’un stock de masques de type FFP2 (professions médicales, personnels de secours, pharmaciens, guichetiers…). Il s’agit de cas particuliers et l’achat et la distribution des masques relèvent de la responsabilité de l’employeur.

- Peut-on manger de la viande de porc et des produits dérivés du porc en toute sécurité ?

Oui. Il n’a pas été démontré que la grippe A(H1N1) puisse être transmissible à l’homme par l’ingestion de viande de porc ou d’autres produits dérivés du porc correctement manipulés et préparés. Le virus grippal porcin est tué par des températures de cuisson de 160°F/70°C, ce qui correspond aux instructions généralement données pour la préparation du porc et d’autres viandes.

3/ LIENS UTILES

http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/
Le site Info’ pandémie grippale est le portail d’information du Gouvernement français sur les menaces pandémiques grippales. Il a vocation à permettre au plus large public de s’informer, de se préparer et d’agir en cas de pandémie grippale. Il comprend des informations pratiques et scientifiques de référence et détaille l’ensemble des mesures officielles et toutes les réponses aux questions qui se posent, aux différents stades de l’évolution de la situation en France et dans le monde.

http://www.bmgfj.gv.at/
Le ministère autrichien de la santé présente le dispositif mis en place par les autorités sanitaires.

http://www.inpes.fr/
L’Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé diffuse des conseils pour la population afin de limiter la propagation de l’épidémie. Une campagne d’information est disponible sur ce site.

http://www.educationnationale.gouv.fr
Site du ministère français qui diffuse des informations régulièrement actualisées sur la question.

http://www.alerte-aefe.fr/
Site de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger

http://www.lyceefrancais.at/
Site du Lycée Français de Vienne

http://ecdc.europa.eu/en/healthtopics/Pages/Influenza_A%28H1N1%29_Outbreak.aspx
Site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC)

http://www.who.int/fr/
Site de l’Organisation mondiale de la santé

Dernière modification : 12/11/2014

Haut de page