Hommage à André Lewin, Ancien ambassadeur de France en Autriche (24.10.2012) [de]

JPEGAndré Lewin, qui avait gardé beaucoup d’amis ici, est mort à Paris le 18 octobre des suites d’un cancer qu’il avait combattu avec calme et élégance.

Il n’était pas seulement un grand diplomate : porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, ambassadeur en Guinée, où il avait œuvré avec succès à la reprise du dialogue avec la France, chef du Service des Nations-Unies et des Organisations Internationales, commissaire général des « années France – Brésil », ambassadeur en Autriche, en Inde puis au Sénégal. Il était aussi un homme de plume et de culture. Il a écrit de nombreux ouvrages, notamment sur Sekou Touré, sur l’ONU et sur l’Inde. Son livre "De l’Ambassade de France à Vienne et de quelques uns des ambassadeurs" (Vienne, Heulicke, 1995) fait encore autorité. André Lewin était excellent violoniste : il pouvait jouer la partie solo du concerto de Brahms ; à l’occasion, quand un violoniste jouait dans un Heuriger, il lui empruntait son instrument. Lors de son départ de Vienne, ses collaborateurs, qui lui étaient très attachés, avaient fait jouer pour lui un quatuor dans la rotonde de l’ambassade.

La salle de réunion de l’ambassade portera désormais son nom.

Dernière modification : 17/12/2014

Haut de page