Chancellerie consulaire
fontsizeup fontsizedown

 français    Deutsch  

Accueil » Consulat » Visas - Rendez-vous » Les différents visas » Le visa de court séjour

Visa pour les Territoires d’Outre-mer (TOM)

Les collectivités d’Outre-Mer anciennement désignées sous le nom de territoires et collectivités territoriales d’Outre-Mer sont :

- la Polynésie française ;

- Wallis et Futuna ;

- la Nouvelle-Calédonie et ses dépendances ;

- les Terres australes et antarctiques françaises(TAAF) ;

- Mayotte ;

- Saint Pierre et Miquelon ;

- les Iles Eparses (île Tromelin, îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa, Bassa da India) ;

- l’îlot de Clipperton.

Des règles spécifiques s’appliquent pour se rendre dans ces territoires. Les documents justificatifs à présenter sont toutefois les mêmes que pour un visa Schengen.

- Visas Schengen et visas pour les TOM -

- Le visa Schengen ne permet pas d’entrer dans les TOM. 

- De même, un visa valable uniquement pour un TOM ne permet pas de se rendre dans l’espace Schengen.

- Si le demandeur envisage de se rendre en France métropolitaine et dans un TOM, un visa valable pour les Etats Schengen lui est délivré mentionnant en zone remarques de la vignette le nom du TOM concerné. Le visa est instruit comme un visa Schengen de court séjour, avec le cas échéant consultation du représentant de l’Etat dans le TOM concerné.

Un délai de procédure est requis. La comparution du demandeur est obligatoire.

Avez vous besoin d’un visa pour vous rendre dans ces départements ?

Pour connaitre les conditions de délivrance et les justificatifs à produire pour votre demande, veuillez prendre contact avec le service des visas auprès de cette Ambassade.

Les conditions et règles de délivrance sont les mêmes que pour un visa de court séjour Schengen (voir cette rubrique).

Un visa de long séjour dans les TOM (au-delà de 90 jours) est requis pour toutes les nationalités.

Pour connaitre les conditions de délivrance et les justificatifs à produire pour votre demande, veuillez prendre contact avec le service des visas auprès de cette Ambassade.


publié le 16 février 2010
 
Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS